Liste des mythes et légendes de France les plus effrayants

Notre histoire regorge de récits étranges, de contes légendaires inspirés de faits réels et de mythes effrayants. Entre les disparations anormales, les monstres des forêts, les rumeurs urbaines, la mythologie bretonne et les croyances populaires, il faut dire que notre tradition orale et littéraire se prête très efficacement au jeu des superstitions. En effet, les sources fabuleuses qui alimentent la mémoire de nos régions semblent inépuisables et fascinantes. Rares sont les pays qui peuvent se targuer de faire une si belle place à l’imagination. Alors, puisque la période s’y prête, je voudrais vous faire part des histoires les plus troublantes qui ont marqués mon enfance. Vous savez, celles que votre vieil oncle vous raconte en plein mois de novembre, au coin d’un feu, à la tombée de la nuit. Je veux parler des narrations cauchemardesques qui, par leur génie ou leur vraisemblance, hantent les esprits jusqu’à l’adolescence. Voici donc la liste des mythes et légendes français les plus effrayants.

La Bête du Gévaudan est une créature légendaire qui a dévorer 124 personnes recensées entre 1764 et 1767 sur les terres de la Lozère actuelle. On raconte que le faune affamé ressemblait à un immense loup noir paré d’une crinière sombre, doté de grands yeux blancs haineux et muni d’une gueule abominable. Il attaquait des femmes près des forêts et des enfants bergers qui gardaient des troupeaux de vaches ou de moutons. La rumeur de sa férocité parvint jusqu’à l’oreille du roi qui dépêcha une troupe de chasseurs expérimentés pour terrasser la Bête et calmer la population, mais rien n’y fait. Malgré les innombrables battues organisées et les annonces de sa mort officielle faites par Denneval, le monstre continua de sévir et de terroriser les habitants proches de la région des trois monts. On commence à l’apercevoir en train de roder aux alentours de lieux étranges, près des paroisses de Desges et Nozeyrolles. Certains parlent d’un loup apprivoisé par un homme mal intentionné. C’est Jean Chastel qui mettra fin à ses agissements en la tuant d’une balle de fusil dans l’épaule près du bois de la Ténazeire.

Les lavandières de la nuit sont des spectres mythiques d’inspiration celtique et chrétienne. Elle sont considérées comme des marâtres infanticides et maudites, condamnées à errer éternellement sur terre pour laver le sang éparpillé sur les vêtements de leurs victimes. Ces êtres sombres et étranges sont semblables à des femmes fantômes qui « cassent le bras des passants » trop peu généreux. Elles sont drapées de long linges blancs, elles pourchassent les voyageurs perdues dans les vallées de Bretagne et les randonneurs de nuit trop curieux. Certaines d’entres elles ont la réputation d’être des messagères d’outre monde, annonciatrices de mort. Les lavandières de la nuit sont à rapprocher des rumeurs contemporaines qui parlent d’apparitions et de dames blanches.

Le baron de Retz est une référence à Gille de Rais, un seigneur français qui vécu de 1404 à 1440. Cet homme insolent et imposant vivait reclus dans le château de Tiffauges. Il a nourri les représentations littéraires de Barbe bleue à cause de sa mauvaise réputation et des accusations sérieuses à son encontre concernant le viol suivis de meurtre de 140 enfants disparus. Ce sont les témoignages désabusés des parents et son comportement « démoniaque » de faux dévot qui lui ont valu une condamnation à mort. On raconte pourtant qu’il finit par avouer ses crimes en marge d’un procès inéquitable pour ne pas subir l’excommunication religieuse. Ce qui est sur, c’est que son riche train de vie et la terreur qu’il faisait régner autour de sa résidence ne l’ont certainement pas servi.

La légende de l’Ankou est une allégorie de la mort personnifiée en Basse-Bretagne. Il s’agit d’un serviteur du diable chargé de récolter l’âme des défunts et de les porter à son maître. On dit qu’il se promène avec une grande faux et une vielle charrette endommagée dont les bruits trahissent toujours son arrivée. Si l’on a le malheur d’entendre le grincement de ses roues, c’est que le trépas est proche et que rien ne pourra l’empêcher. Son allure est morne et effrayante. Il ressemble à un homme extrêmement maigre et très âgé vêtu d’une longue veste noire et d’un visage répugnant. La légende de l’Ankou fait parti des représentations les plus célèbres de la mort squelettique et et de la faucheuse.

Le loup-garou de Dole est une histoire authentique qui s’est déroulée vers 1572 en Franche-Comté. Gilles Garnier était un ermite lycanthrope et vagabond vivant à l’extérieur de la ville de Dole. Il est connu pour avoir sauvagement assassiner et dévorer deux enfants de 10 ans. Il tranchait leurs cuisisses avec un couteau et leur arrachait les membres pour les mettre de coté et les déguster plus tard en compagnie de sa femme. Son cas est populaire parce qu’il est le seul à nous être parvenue sous la forme d’un procès verbal écrit et détaillé. Il est d’ailleurs possible de lire ce document en ligne, il vous suffit pour cela de consulter l’arrest mémorable de la cour sur Gallica.

Le spectre de Boulay est un être surnaturel apparu en Moselle au début du 19ème siècle. La description de son apparence est corroboré par de nombreux témoignages concordants des habitants du petit village de Boulay. Ce mystérieux personnage est nommé la Massue. C’est une bête sombre et poilue, à mi-chemin entre l’homme et l’animal. Son visage est proche de celui d’un bouc avec des oreilles pointues, des cornes diabolique et une longue barbe de vieillard. Ses yeux rouges et flamboyants déchiraient les nuits les plus épaisses, certains ont aperçu son effroyable regard à une centaine de mètres de leurs positions. On raconte que la Massue se promenait avec des chaines usées et bruyantes. Elle attaquait toujours ses proies par surprise en les serrant de toute ses forces pour les étouffer puis les traînait dans l’obscurité.

Je pense que vous connaissiez déjà la plupart des mythes mentionnés dans ce top. Avouons qu’il y a quelques chose d’intriguant dans ces chroniques extraordinaires, surtout lorsqu’elles reposent sur des histoires vraies et inexpliquées. Les énigmes qui entourent leurs sources sont à la fois captivantes et angoissantes. Et vous, quels sont les mythes et légendes français qui vous ont le plus horrifier ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *