Top 10 des meilleurs films d’animation du studio Ghibli

Fondé par Hayao Miyazaki et Isao Takahata en 1985, le studio Ghibli est une célèbre filiale de la compagnie Tokuma Shoten. La plupart de ses productions sont des longs métrages fantaisistes truffés de clins d’œils littéraires inspirés par des contes populaires japonais, des poètes et des inventeurs de culture européenne. En maîtrisant parfaitement la trame de leurs scénarios, les deux auteurs nous entraînent dans des univers fantasmagoriques qui ne semble suivre aucune logique apparente, sauf peut-être celle esquissée par leurs rêves. Les œuvres du studio Ghibli s’adressent à un large public, souvent composé d’adultes qui ont gardé l’âme pure et l’esprit curieux. L’histoire des personnage est si bien exposé qu’il est très facile, pour un spectateur, de se prendre au jeu et de s’impliquer sincèrement dans les intrigues. Entre réalisme et légende, ces créations nippones sont d’excellents remèdes à la morosité du présent. Chaque nouvelle sortie nous entraîne dans un monde fantastique où les décors époustouflants sont sublimés par le génie monumentale des dessinateurs. Les auteurs nous invitent dans des jardins originaux et secrets qui n’ont pas d’équivalents dans l’univers des animés. Surpris, ravis et déboussolés, les fans sont constamment sur le qui-vive et rarement déçus. Si vous aimez les animés, les scénarios surprenants, la magie et les traditions japonaises; vous allez adorer notre top 10 des meilleurs films d’animation du studio Ghibli.

Princesse Mononoké est le plus beau film d’animation jamais réalisé par Hayao Miyazaki. Sorti en 1997 au Japon, il raconte l’histoire de la possession d’Ashitaka, un prince de tribu frappé par une malédiction qui le transforme lentement en démon et le condamne à une mort atroce. Afin de conjurer le sort à la source de son mal, la chamane du village lui conseille de se rendre à l’ouest pour tenter de comprendre ce qui lui arrive et essayer de guérir son maléfice. Sur sa route, il fait la rencontre de la déesse louve Moro et de sa disciple humaine San, qui n’est autre que la Princesse Mononoké. S’engage alors une relation de défiance entre le jeune prince, les hommes et la troupe des loups. L’enchaînement des événement est vraiment surprenant et magnifique.


Le Château ambulant est un film du studio Ghibli créé par Hayao Miyazaki et sorti sur grand écran en 2004. Son histoire raconte l’enchantement de la petite Sophie, une ravissante jeune fille maudit par la sorcière des Landes pour avoir charmé le mystérieux Hauru. Transformée en vielle dame, Sophie fuit le magasin où elle travaillais pleine de honte et se retrouve seule sur la route des montagnes. C’est là qu’elle rencontre un épouvantail magique qui la mène au château ambulant. Elle va y être accueilli par Marco, un jeune garçon qui garde la demeure auprès de Calcifer, un étrange démon de feu capable de faire marcher le manoir qui accueille les trois comparses. Le premier soir, la jeune fille se rend compte que le château appartient en fait au sorcier Hauru.


Le Voyage de Chihiro est un film d’animation écrit et réalisé par Hayao Miyazaki. Il a été diffusé pour la première fois en 2001. Dans la droite ligne des premiers animés Ghibli, son histoire mêle les traditions du pays avec les fantasmes de l’enfance. Le scénario suit le périple de Chihiro Ogino, une jeune fille de 10 ans sur le point de déménager à la campagne avec ses parents. Perdus en cours de route, les voyageurs se retrouvent dans un espace étrange qui ressemble à un parc à thème abandonné. Malgré la crainte de leur fille, la famille se décide à explorer les lieux. Elle y découvre un monde enchanté pleine de boutiques rares et de restaurants prestigieux. Chihiro va vite s’apercevoir qu’il s’agit en fait d’un mirage qui va lentement refermer son piège sur invités.


Le Château dans le ciel est un chef d’oeuvre du studio Ghibli réalisé en 1986 par Hayao Miyazaki. Il aura mis 17 ans avant d’être diffusé pour la première fois dans les salles françaises. Son histoire retrace la traque de Sheeta par la bande de Dora. Fortement intéressés par la pierre volante, les pirates du ciel s’attaquent à une forteresse flottante où la jeune fille est retenue prisonnière. Celle-ci profite de la panique suscité par la bande pour s’échapper et chute de l’endroit qu’elle fuyait et pour se retrouve dans une cité de pauvres travailleurs. Là, elle y rencontre Pazu, un jeune homme fasciné par l’aviation et garant de la mémoire de son père, meurt de solitude après avoir été pris pour un fou lorsqu’il raconta avoir aperçu une île isolée dans le ciel. L’auteur s’est inspiré des Voyages de Gulliver publiés en 1726. Il s’agit d’une utopie bien ficelée qui fait beaucoup de références implicites à La Tour de Babel.


Mon voisin Totoro est un film d’animation de 86 minutes créé par Hayao Miyazaki et sorti au Japon en 1988. Son scénario se focalise sur la vie de famille de Tatsuo Kusakabe, un jeune professeur qui enseigne l’archéologie à l’université de Tokyo. Voulant se raprocher de l’hopital où séjourne sa femme, il emménager dans une grande maison traditionnelle perdue dans petit village rurale du pays. C’est dans ce lieux calme et paisible que ses deux filles vont faire la découverte d’étranges créatures appelés les Totoros. Ces êtres extraordinaires sont des esprits de la forêts qui ne se dévoilent que les nuits de pleine lune. Ils sont doté de pouvoirs surnaturels qui les rendent invisibles à la vision des humains qui n’ont plus la fois.


Le Tombeau des lucioles est un long métrage dramatique réalisé par Isao Takahata. L’auteur a sculpter son film à partir d’une nouvelle autobiographique très sombre de Akiyuki Nosaka, écrite en 1967. L’histoire se déroule dans un univers apocalyptique réaliste, directement lié aux événements tragiques de la seconde guerre mondiale. Les spectateurs sont invités à suivre la vie difficile de Seita et Setsuko, deux orphelins qui se retrouvent livrés à eux même après les bombardements au napalm de l’aviation américaine sur la ville de Kobe. Les deux frères et sœurs vont d’abord tenter de vivre avec leur tente, mais sont comportement insupportable les force à fuir une nouvelle fois. Les jumeaux se retrouvent alors dans un abri de fortune où ils vont vivoter. Le soir, les lucioles illuminent la nuit et les fait oublier un moment le paysage ravagé par les bombes incessantes de l’ennemi. Malgré les efforts courageux de Seita pour guérir sa sœur tombée malade, la pauvre petite ne survivra à sa maladie et le jeune garçon ne se remettra pas de cette perte insupportable. Leur dernière habitation fut donc leur tombeau.


Nausicaä de la vallée du vent est un film du studio Ghibli créé par Hayao Miyazaki et sorti au Japon en 1984. Il s’agit d’une adaptation cinématographique du manga éponyme publié deux ans plus tôt dans le prestigieux magazine d’Animage monthly. En France, il a été découvert pour la première fois en 2006, après la que son auteur est gagné de nombreux prix et une renommée internationale incontestable. Son histoire se tient dans un univers dévasté par la violence humaine qui a perdu tous repère civilisationnel après la guerre industrielle des sept jours de feu. Les survivant parviennent à se réfugier dans des endroits reculés, consentement menacés par les armes naturels de la foret qui tente reprend ses droits sur la majorité des terrains anciennement exploités par les hommes.  Sa faune est mortel pour les êtres vivant non adaptés à son environnement et sa faune est composée d’animaux protecteurs plus connu sous le nom des ômus. Épargnée par la nature, la Vallée du Vent se retrouve un jour envahie par les troupes d’un vaisseau échoué sur se cotes. Afin de s’installer sur place, les soldats tolmèques vont assassiner le souverain des lieux, Jill, et emprisonner sa fille Nausicaä.


Kiki la petite sorcière est un film d’animation japonais réalisé par Hayao Miyazaki en 1989. Il raconte l’histoire d’une jeune fille de 13 ans que ses traditions familiales conduisent à effectuer un voyage d’une année afin de parfaire ses pouvoirs et approfondir l’apprentissage de sa spécialisation. La jeune sorcière prend la nouvelle avec bonne humeur et se dévoue à sa tâche avec beaucoup de gaieté. Après un long voyage solitaire, elle fini par se retrouver dans une ville animée et vivante où elle fait la connaissance de Tombo, un jeune garçon passionnant intéressé par ses savoirs surnaturels. C’est ici que commencera sa nouvelle vie d’adolescente.


Le Vent se lève est un film d’animation biographique réalisé par Hayao Miyazaki et sorti en 2013. Il s’agit du portrait imaginaire mais réaliste de Jirō Horikoshi, un véritable ingénieur japonais considéré comme un pionnier de l’aviation nippone. Ce concepteur ambitieux est à l’origine de la création du premier bombardier Mitsubishi A6M, surnommé le chasseur de l’ombre dans l’empire de l’époque. Fasciné par les travaux avancés de l’italien Giovanni Battista Caproni, le jeune Jirō rêve souvent de son idole. Sa figure patristique le pousse à se lancer dans des études scientifiques afin de réaliser son rêve: faire partie des premiers hommes capables de voler. Plus tard, le garçon rejoindra une équipe d’ingénieurs mettant leurs savoirs au service des ambitions guerrières de l’administration, peut être au détriment de son vœux le plus cher.


Arrietty, le petit monde des chapardeurs est un long métrage du studio Ghibli réalisé par Hiromasa Yonebayashi. Son scénario a été écrit par le vieux sage Miyasaki. L’histoire du film se passe dans le Japon des temps moderne. A cette époque, l’île est habité par des hommes miniatures qui mesure une dizaine de centimètres. Ces étranges réature tentent de vivre cachés, à l’abri des regards de l’humanité historique qui peuple le pays. Ils vivent de petits vols et chapardages sans pour autant succomber à la violence ou à l’excès. L’auteur se focalise sur une jeune chapardeuse de 14 ans dont la vie va être bouleversée par la venu d’un garçon qui va lui ouvrir les yeux sur le monde et la faire peu à peu quitter sa condition.

Cette liste devrait alimenter votre imagination et nourrir vos fantasmes. Je veux parler de ces rêves que l’on fait tout éveillé, coincer entre les murs de sa chambre à coucher. S’il fallait se risquer à quelques comparaisons hasardeuses, je dirais que les films d’animations du studio Ghibli sont les dignes successeurs des romans merveilleux de Lewis Carroll. Je suis sur qu’ils auraient trouver le même écho chez les surréalistes et dans le milieux psychanalytique français de l’époque lacanienne. Bien, arrêtons la nos tergiversations. J’aimerais maintenant connaitre vos goûts en la matière, quels sont vos films d’animation Ghibli préférés ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *