Top 10 des meilleurs morceaux de rap français de tous les temps

Avant de me lancer, je voudrais mettre les choses au clair. Il ne s’agit pas pour moi de céder au fameux « c’était mieux avant ». Les temps changent et les mots ne se posent plus sur les même réalités. La mentalité du rap évolue et l’authenticité ne fait plus recette. Dans ce contexte, je trouve « logique » que les trappeurs occupent des places vides. L’industrie a pris le pas sur les productions « du milieu » et il faut faire avec. Après tout, si le marché s’est autant métamorphosé, c’est peut-être que le goût du public a changé. Heureusement pour nous, cela n’empêche pas les puristes de continuer à soutenir les artistes old school. Cet article s’adresse justement à tous ceux qui aiment le franc parler des années 90 et qui apprécient le style des MC historiques qui se sont plus tard lancés dans une carrière solo. Il faut bien admettre que cette décennie a enfanté des géants, des pionniers qui ont marqué l’histoire du rap français et révolutionner le genre. A l’époque, la musique était d’abord un moyen d’expression, le style corroborait le sens des mots, les textes étaient crus, intimes et reflétaient fidèlement la déchéance du tissu social dans les banlieues. Entre son lourd, couplet violent, travail posé et langue écorchée, les anciens ont clairement réussis a mener leur art à maturité. Je vous propose donc de revisiter le top 10 des meilleurs morceaux de rap français de la vielle école, entre 1996 et 2000.

Bad Boys de Marseille est un morceau de rap français emblématique interprété par Akhenaton (du groupe IAM) en 1995 dans son premier album solo Métèque et mat. Ce titre, comme son opus, va bouleverser durablement le paysage de la scène des MC. La gamme du produit passe à un niveau tel qu’il va influencer pratiquement tous les rappeurs en activité à cette période. La piste enregistre les voix de tous les grands de l’époque qui sillonnent la Provence-Alpes-Côte d’Azur. Vous y trouvez la Fonky Family, Shurik’n et Bruizza qui posent librement, en boucle et sans faux semblant. Je vais sans doute me répéter mais, aujourd’hui encore, on ressent l’impact de Métèque et mat et Ombre est lumière sur l’évolution du rap métropolitain. Les allusions au milieu du grand banditisme marseillais y sont pléthore.


Le crime paie est un morceau mythique du rap français interprété par le groupe Lunatic (Ali & Booba) et diffusé pour la première fois en 1996 sur un album compilé qui est devenu un classique: Hostile Hip Hop. Il est considéré comme l’un des titres les plus influents de l’histoire du rap francophone et marque le début de la renommée du fameux duo. Les images du textes sont sombres, directes et sincères, les paroles ne font pas de détours et s’écrasent avec fracas sur chacune des pulsassions de la basse. Le crime paie est aussi la réponse stylistique la plus aboutie du flow parisien qui va peu à peu se détacher du style très cadencé des grands rappeurs du sud (surtout marseillais). C’est le début d’un « gansta » rap maîtrisé et spécifique aux banlieues d’Île de France.


Je dois faire du cash est un morceau de rap français interprété par Ideal J (Kery James, Teddy Corona & Rocco) en 1996 sur l’album O’riginal MC’s orné d’une mission avec Manu Key. Il annonce les futurs dessins à sec de la vie en banlieue et embrasse à bras le corps le sujet de la drogue. Le rhytme du titre est un cas d’école proche de la perfection. Ce sont les voix qui entraînent l’instru et pas l’inverse. 6 minutes de pure boxe, torse nue sur le ring. Kery est déjà un poids lourd à cette époque.


Là d’où l’on vient est un petit bijoux de La Squadra (Daddy Lord Clark &  Rocca) sorti en 1996 sur la compile d’Arsenal Records. Il pose les jalons d’un style de rue sobre sur l’instru mais ambitieux dans l’expression. C’est un morceau apprécié des puristes à cause des prononciations enlevées qui expirent systématiquement les voyelles et qui font clairement pensé aux débuts du hip hop east side largement orienté street. Là d’où l’on vient est généralement très peu connu sur la scène actuelle, et pourtant il fait parti des titres immanquables des années 90.


Rimes et châtiments est un titre de rap français interprété par Ärsenik (Calbo & Lino) en 1998 et qui figure dans l’album Quelques gouttes suffisent… Le morceau est rare et souvent méconnu du grand public. Il s’agit d’un chef d’oeuvre du genre qui n’est guerre plus écouté que par les connaisseurs. Ce son repose sur la profondeur du texte, l’instrumentale est puissante mais minimale. Les mots sont tous choisis pour que les phrases percutent le menton du tempo. Les effets sonore respectent méticuleusement la tradition liée à l’exploitation des samples. Le rhytme est lourd et vif. Lino donne l’impression de tailler tous les couplets au couteau. Le rendu est impressionnant et franchement impulsif.


Où je vis est un morceau de rap français interprété par Shurik’n en 1998 dans son album éponyme. Comme à son habitude, le rappeur pose son style cadencé sur la piste et enflamme l’ouïe des auditeurs. J’ai beau chercher dans mon esprit, je suis quasiment certain de n’avoir jamais réentendu un MC avec une signature vocale aussi singulière que Shurik’n. Le texte est profond, travaillé et tout simplement bon. C’est un classique du genre old school qui n’a pas fait de petits parce-que trop original et authentique. A écouter sans modération.


C’est arrivé près d’chez toi est un morceau de rap français interprété par Suprême NTM (Joey Starr & Kool Shen) en 1998. Il fait parti de l’album éponyme du groupe. C’est l’un de leur meilleurs sons et certainement le texte qu’ils ont le plus travaillé. Les deux bonhommes ont sut allier le sérieux métronomique de leur sujet avec l’explosivité surprenante du langage utilisé. Ils font des sorties osées qui jonglent entre une expression claire et des crises de folie. Certains passages vocaux paraissent gicler sur la piste. Sa change un peu du style rocailleux qui suivra par la suite et qu’on leur colle assez souvent à la peau.


La Loi du Point Final est un morceau de rap français interprété par Oxmo Puccino et Lino en 1998. Il est extrait de l’album Opéra Puccino sorti la même année. C’est un titre assombris, gris et linéaire qui va graver la mémoire de beaucoup de gens en région parisienne. Son atmosphère est froide, elle transpire le vécu de la galère. La loi du point final fait parti des « notes noires » les plus marquantes de l’expression scénique des banlieues. C’est un titre considéré comme un classique par la plupart des connaisseurs.


Pas l’temps pour les regrets est l’un des meilleurs morceaux de rap jamais composés en langue française. C’est le single phare de l’album Mauvais œil, il est enregistré par le groupe Lunatic en 2000. Ali & Booba sont imposant et durs. Leur voix ne tremble pas, il posent comme des loups affamés qui ont quelques chose à dire avec beaucoup d’autorité. Ce titre, c’est marche ou crève. Maintenant il s’agit d’avancer et cesser de pleurer sur son sort. Je me souviens comment ces deux là m’avait fasciner à l’époque. C’est vraiment loin tous sa…


Pousse les limites est une tuerie de KDD sorti en 2000 sur son album Une Couleur de plus au Drapeau. C’est l’un des rares textes à pouvoir être qualifié de poème tellement le texte est travaillé. Et pourtant le sujet est intime et franchement morose. Le titre a des punch line à tous les vers, il n’y a pas une seule phrase qui échappe aux figures de styles couvertes par des chapes de plomb. L’instru se fait démolir sur place des premières rimes au refrain. Il n’y a aucun espace creux. Pour moi, c’est le meilleur morceau de KDD, point final.

Si cette liste vous a fait découvrir des morceaux de rap que vous ne connaissiez pas encore, alors je suis comblé. Si elle vous a ramené dans l’atmosphère de votre jeunesse, alors je suis plus que satisfait. Etant donné l’abondance des talents qui ont fleuri à cette époque, vous imaginez bien que je n’ai pu tous les citer. Mais je suis curieux de savoir quels sont vos titres préférés.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Matthis7 dit :

    Moi qui commence à écouter du rap voila une liste qui s’offre a moi, merci
    Sinon sans aucune hésitation: Demain C’Est Loin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *