Top 10 des événements dramatiques diffusés en direct à la télévision

Comme vous l’avez sans doute remarquer, les chaines d’informations continues et les programmes de reportages généralistes sont souvent diffusés en direct à la télévision. Désormais, il existe même des studios de production qui analysent et commentent l’actualité sans trêve horaire ni repos journalier. Dans ce contexte de chasse à l’image extraordinaire, il n’est pas rare que les spectateurs se retrouvent face à des événement tragiques filmés en direct sur des chaines publiques (exemple: France 24) ou privés (comme BFM TV, iTélé, LCI). L’avantage des couvertures médiatiques sans montage c’est l’authenticité brut des comptes rendus. En effet, en fournissant les faits tel quel d’un drame qui survient, les journalistes ne peuvent tout simplement pas filtrer le contenu vidéo qui est enregistré. Nous sommes effectivement inviter à regarder les émissions présentés sans décontextualisation abusive ni faux semblant maîtrisés. En contrepartie, il arrive qu’on nous montre des choses horrifiantes ou difficilement soutenable pour le commun des mortels. Que le Conseil supérieur de l’audiovisuel le veuille ou non, ce procédé reste le meilleur moyen pour un citoyen d’obtenir des informations claires et précises sur un phénomène temporaire. C’est pour l’instant le meilleur chemin à suivre pour s’informer sérieusement sur un tragédie en cours; et ce sans passer par les yeux déformés de corporations ou d’intermédiaires intéressés. Voici donc notre Top 10 des événements dramatiques diffusés en direct à la télévision.

Les bombardements atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki en août 1945. Quelques semaines avant la signature des actes de capitulation du Japon et la reddition officielle du pays qui marque la fin des hostilités mondiale, les Etats Unis d’Amérique prennent la décision militaire la plus lamentable de leur histoire, et ce en total contradiction avec les lois de la guerre. Du 6 au 9 du mois cité plus haut, l’armée de l’air américaine largue deux bombes nucléaires sur des villes choisies au hasard et majoritairement habités par des civiles. Le « but » était de terroriser la population et de mettre l’empereur Hirohito à genoux. Cet acte de cruauté culminant fut filmé en direct par des caméras installés aux abords du cockpit des pilotes en charges de détruire les cibles, sans distinction aucune entre la vie de personnes innocentes et les combattants. On estime que les explosions ont fait entre 155 000 et 246 000 morts sur le coup, sans compter les effets mortels et maladifs postérieurs, provoqués par la radioactivité. Le nombre de victimes total est incalculable.


Le tsunami de 2004 dans l’océan Indien est un énorme raz de marée qui a frappé l’intégralité des cotes de l’Indonésie, de la Malaisie, de Thaïlande, de Birmanie, du Sri Lanka et de toutes les petites îles qui bordent cette immense espace maritime. Le 26 décembre, après un séisme monumental de magnitude 9.3, une bande de plaque longue de 1 600 kilomètre est soulevée de six mètres au dessus de son niveau normal. Ce puissant tremblement de terre va être la cause d’un gigantesque mouvement d’eau qui va décimer la plupart des lieux touristiques de la région (les plages, les hôtels, les restaurants, les rues des centre-villes et j’en passe…) en emportant tout sur son passage. Les images amateurs rapportés de l’événement sont effrayante, on voit clairement que très peu de monde comprend ce qui se passe sur le moment. Et lorsque les plus grosses vagues s’abattent sur les habitants, il est bien trop tard. On estime que cette catastrophe a causé la mort de 216 000 personnes et fait des dizaines de milliers de disparus.


Les attentats du 11 septembre 2001 sont une série d’attaques suicides particulièrement violentes, commis contre les tours jumelles du World Trade Cente à Manhattan et le le bâtiment du Pentagone à Washington. Selon la version officiellement publiée par les autorités de l’Etat, c’est après le détournement de quatre avions de lignes perpétré par 14 djihadistes, que les appareils plein de passagers innocents ont foncés sur des objectifs prédéfinis par les pirates de l’air. Cette événement a traumatiser la superpuissance américaine et a marqué un tournant colossal (parfois difficilement justifiable) dans la politique extérieure des Etats-Unis. Les chaines télévisées du monde entier ont retransmis ces attentats en directe live et ont tenté de commenter les faits aussi fidèlement que possible. Les scènes apocalyptiques de cette journée (des cadavres brûlés, des gens qui sautes par les fenêtres, des tours qui s’effondrent, la fumée épaisse qui recouvre la ville…) ont eu un impact retentissant à l’international à cause de la réputation d’intouchable dont jouit les USA chez ses « alliés ». Ce jour là, 2977 personnes sont mortes dans les décombres (terroristes, passagers, employés et secouristes compris) et 6 291 individus sont blessés.


Le séisme suivi d’un tsunami sur la côte Pacifique du Tōhoku au Japon en 2011. Il s’agit de la plus grande catastrophe naturelle filmée en direct que le pays ai jamais connu. Le peuple japonais n’avais pas été confronté à un tel nombre de morts depuis le siècle dernier. Après un tremblement de terre extrêmement fort (de magnitude 9,0) qui a ravagé le sol de l’île Honshū, une suite de vagues interminables ont envahis les cotes de l’archipel japonaise sur 600 kilomètres. Certaines d’entre elle dépasser les 30 mètres de hauteurs, je vous laisse imaginer la frayeur qu’ont du ressentir les victimes avant d’être engloutis par les eaux. Le bilan de ce raz de marée s’élève à 15 894 décès pour 2 563 personnes disparus, 6 152 blessés et un total de 139 000 réfugiés chassés de leurs maisons à cause des dégâts créés par les courants. Dans ce rapport dévastateur de Russia Today, on peu voir que la mer déverse des débris inexorablement entraînés sur des zones urbaines non évacuées. Des images terrifiantes quand on connait le nombre exact de victimes.


La prise d’otages de Beslan en 2004. Il s’agit d’une attaque terroriste inqualifiable qui a eu lieu dans une école primaire de Russie, dans l’Ossétie du Nord. Durant la Seconde guerre de Tchétchénie, une série d’attentats aveugles frappent l’état fédéral à quelques jours d’intervalle. Dans l’espoir d’obtenir l’indépendance de « leur » république, des combattants tchétchènes se transforment en véritables loups sanguinaires et décident de retenir des élèves, des parents et des enseignants à Beslan. Ils était tous présents pour assister aux cérémonies festives du « jour de la connaissance » qui se tient chaque année le premier septembre. Après trois jours de captivités, les forces spéciales russes se décident à rentrer dans les bâtiments scolaires en provoquant une énorme explosion dans l’arrière cour. Le bruit fait naître un vent de panique parmi les assaillants et chez les prisonniers. Une fusillade éclate alors en direct, dans l’incompréhension générale. La brigade islamiste responsable des atrocités filmés va briser la vie de 334 civils ce jour là, dont 186 enfants! Cet archive de l’Associated Press montre les rescapés, les survivants et quelques uns de ceux qui n’ont pas survécus aux échanges de coups de feu nourris avec les forces de l’ordre.


L’attaque du centre commercial kényans du Westgate en 2013. Cet événement dramatique s’est déroulé entre le 21 et le 24 septembre de l’année mentionné, à Nairobi. Après l’intervention militaire du Kenya en somalie (l’opération Linda Nchi),  des jihadistes d’Al-Shabbaab rentre dans un magasin commercial du pays africain afin d’y perpétrer un massacre sur des « mécréants » adeptes de la société de consommation. Équipés d’armes automatiques de type AK-47 et de grenades, ils tirent sur la foule sans motif apparent ni aucunes distinctions avant de se retrancher dans plusieurs salles isolés avec des otages blessés. Leur agissements sont motivés par une désir de vengeance évasif. L’organisation qui revendique l’attentat justifie l’évènement comme un acte de représailles sensé répondre à la mort de membres du groupe en octobre 2011. Des scènes de meurtres sont filmés par les caméras de surveillance avant d’être diffusés sur les chaînes de CCTV et de CNN. On aperçoit cinq jeunes hommes au visage nue et sombre qui avancent dans les couloirs sans frémir et exécutent absolument tous ce qui bouge. Sur les quatre jours de leur prise d’otage, ils ont tués 61 civils et six policiers. La brutalité de leur geste contraste complètement avec l’attitude apeurée de leurs victimes.


La catastrophe aérienne de Hindenburg en 1937. Il s’agit de l’un des premiers accidents à grande échelle explicitement filmé (par les compagnies Pathé, Paramount, Universal et Fox Movietone) dans le cadre d’un reportage télévisuel. Conçu pour concurrencer l’avion et permettre le voyage facile entre l’Europe et les Etats-Unis, l’appareil LZ 129 fut un succès commercial indéniable pour la marque Zeppelin durant ses 14 mois d’activités. Après un voyage qui le mène à Lakehurst dans l’état du New Jersey, le dirigeable est empêché d’atterrir à cause des intempéries. Alors que des équipes de secoure spéciales préparent son amerrissage précipité, un incendie se déclare à l’arrière des hélices et se propage jusqu’au ventre de l’appareil. Aidé par le vent, le carburant et la génération de dihydrogène provenant des moteurs, le feu avale littéralement le ballon en une trentaine de seconde et force l’aéronef à un atterrissage d’urgence. En réalité, l’engin s’écrase au sol et s’évapore dans une chaleur proche de le température d’une fournaise. On retrouvera les cadavres carbonisés de 35 personnes dont 13 passagers méconnaissables. La voix tremblante et sanglotante du commentateur Herbert Morrison est franchement bouleversante.


La prise d’otages du vol 8969 d’Air France en 1994. C’est l’une des opérations spéciales les plus mémorables du GIGN à cause de son retentissement européen et du fait des images enregistrés en direct qui ont circulé sur les chaines de télévision du monde entier. Dans un avion de ligne reliant Paris à Alger, quatre membres du GIA (groupe islamique armé) tentent de détourner un Airbus A300 lors d’une escale de routine à Marseille. Ils avaient vraisemblablement le projet morbide de faire exploser l’appareil dans la Tour Montparnasse avec ses 220 passagers. Rapidement alertés par les autorités de l’aéroport qui constatent un comportement suspect de la part des pilotes, la pointe de la gendarmerie française est chargée de mener à bien un assaut difficile, précédé par l’exécution de trois otages lors de la phase de négociation verbale. Un raid est décidé par le gouvernement dès que celui prend connaissance des cibles potentielles visée par les terroristes. 30 hommes du GIGN pénètrent donc dans l’avion avec la ferme intention de neutraliser les assaillants. Les 4 malfrats meurent sous les balles, non sans avoir tenter de se défendre jusqu’au bout. La prise d’otage aura libéré 229 personnes, blessé 16 civils et 9 membres des forces de l’ordre dont un gravement.


La prise d’otages d’un bus touristique à Manille en 2010. Rolando Mendoza, un ancien policier philippins qui a très mal digéré son éviction de la garde nationale, décide de retenir 15 voyageurs chinois contre leur gré alors qu’ils avaient la simple intention de visiter la capitale depuis un car aménager pour les visites guidées. L’homme a publiquement exprimé ses motivations durant les 11 heures où il est resté dans le véhicule avec ses captifs. Il voulait « simplement » discuter loyalement de ce qui lui était arriver et négocier un meilleur traitement. Malheureusement pour ses détenus, l’homme a commencé à s’agiter lorsqu’il a vu que son frère s’était fait arrêté depuis l’écran de télévision allumé dans le bus. C’est à partir de ce moment qu’il a commencé à tirer dans le tête de ses victimes en les mettant en joug une par une. On a longtemps condamné l’amateurisme flagrant des membres du raid qui ont peut être précipité les événements du fait de leur épuisement et de leur tergiversations. Ce qui est sur, c’est que la scène s’est terminée dans un bain de sang filmé en direct. En fait, beaucoup de reporters ont d’abord pensés que c’était les tirs de la police effrayée par le profil du forcené qui avaient provoqués la mort des otages et celle du suspect. L’incident a été tellement mal géré qu’il a aboutit à un coup de froid diplomatique entre Hong Kong et les Philippines. Au final 9 personnes ont trouvé la mort sur les lieux du crime.


La prise d’otage d’un magasin Hyper Cacher par Amedy Coulibaly en 2015. Après l’attentat du 7 janvier contre Charlie Hebdo, qui fut perpétré par les frères Kouachi, un de leur complice tue un gendarme (Clarissa Jean-Philippe) à Montrouge et blesse grièvement un agent de la voirie avant de prendre la fuite, il disparaît des radars. C’est le même individu qui se rendra plus tard dans une supérette fréquentée par des juifs dans le 20e arrondissement de paris. Il tue François-Michel Saada, Yoav Hattab et Philippe Braham dès son entrée dans la boutique. En tentant de prendre une arme enrayée appartenant à son bourreau, Yohan Cohen est lui aussi abattu de sang froid par Amedy Coulibaly. Le meurtrier garde avec lui 16 prisonniers afin de faire pression sur la police et ralentir leur assaut. Le 9 janvier en fin d’après midi, l’ordre est enfin donné d’en finir avec le terroriste. Un vif échange de tir est filmé par les chaines d’information continu, des grenades aveuglantes et des fumigènes sont jetés sur le preneur d’otage puis on le voit se diriger tout droit vers les forces de l’ordre qui l’achèvent aux portes du bâtiment.

Cette liste reprend les événements internationaux qui ont bouleversés le monde entier sur les dernières décennies. L’impact et l’émotion qu’ils ont suscités dans les couches populaires concernés ont parfois donnés lieux à des changements de comportements sociaux impressionnants, à des révisions constitutionnelles, voir même à des guerres militaires ou des conflits géopolitiques! Ce classement n’est donc pas exhaustif mais il s’efforce de répertorier les catastrophes qui ont le plus choquer l’humanité moderne. Si vous pensez qu’un incident majeur devrait figurer ici, vous pouvez toujours nous dire quel événement vous souhaitez voir mentionné dans notre article via les commentaires.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *