Top 10 des meilleurs MMORPG du moment

En ce moment, les seuls MMORPG qui résistent à l’épreuve du temps sont ceux qui arrivent à concilier des notions strictement contradictoires. Les éditeurs doivent être à la fois réalistes et ambitieux avant d’envisager un quelconque avenir favorable dans le monde extrêmement concurrentiel des MMO. En effet, ils doivent à la fois, plaire aux joueurs casuels pour élargir un maximum leur base d’acheteurs ou d’abonnés, et écouter les revendications élitistes des « hardcore gamers » pour donner une substance concrète et stable à leur communauté. L’équation est assez complexe, les efforts à fournir pour améliorer son image dans l’univers du jeux vidéo sont considérables! Malgré tous les effort de Blizzard, l’époque de World of Warcraft est révolu. Un grand nombre de fidèles continuent à faire vivre l’opus tant bien que mal mais les chiffres parlent d’eux même. La migration des anciens joueurs de WoW vers des titres free to play ou visuellement plus modernes bouleverse radicalement les habitudes de consommations. Il s’agit là d’une réalité indéniable qui impacte la structure économique des jeux de rôle massivement multijoueurs. Pour faire bref, les nouveaux modèles de subsidiarité des MMORPG semblent tous prendre la même direction: une accessibilité simple, ouverte, voir même gratuite (pay to play ou bien free to play) contre l’idée même d’abonnement mensuel. Cela entraîne systématiquement la mise en place de « cash shop » conçus pour donner accès à des bonus ou à des contenus de personnalisations qui ne doivent modifier ni le gameplay ni l’expérience générale de la masse des joueurs. Les défis à relever pour les exploitants sont énormes mais les grands acteurs sont connu pour leur réactivité et leur ressources. Ils ont rapidement pris la mesure des changements à l’oeuvre et ont réussi à s’adapter aux évolutions du marché. Voici le top 10 des meilleurs MMORPG du moment.

Black Desert Online est un MMORPG fantastique ouvert, payant et clairement orienté sandbox. Ce jeu visuellement exceptionnel est exploité par Daum Games en Korée du sud, en Amérique du nord et en Europe. C’est  GameOn qui s’occupe de le distribuer au Japon et GameNet qui gère la licence en Russie. Il s’agit du projet le plus aboutit du groupe Pearl Abyss. La beauté graphique de son environnement et le dynamisme incroyablement fluide de ses mécanismes physiques font de ce titre l’un des pionniers du MMO « nouvelle génération ». La liberté offerte aux joueurs dans leur parcours de progression est totale et bien pensée. Black Desert Online s’adresse aussi bien aux amateurs de promenades qu’aux nolife en quête de records permanents. Le jeu n’a aucune limite de level, les spécialisations collent entièrement aux désirs des joueurs mais demandent de longues sessions de « grind » et de « farm ». Son menu est composé de six classes qui se déclinent en six professions. La personnalisation des personnages est impressionnantes à cause du nombre de détails qu’il est possible de choisir durant l’étape de création. Le JcJ et le GvG s’apparente beaucoup aux jeux de combats traditionnels tant les possibilités de combos sont nombreuses et diverses. Bien que le jeu s’adresse essentiellement aux geek qui aiment le combat et les défits McM, on peut tout de même regretté que le skill ne soit pas sur le même d’égalité que le rush d’armure.


Guild Wars 2 est un MMORPG payant à la base et devenu free to play en 2015, il est orienté theme park. Il s’agit d’un titre époustouflant développé par la fameuse équipe d’ArenaNet et exploité par l’entreprise NCsoft. Après le succès du premier numéro, Guild Wars a tenu toutes ses promesses lors des premières années qui ont suivie sa date de sortie officielle. Il est à noter que la partie PvP et celle du Monde contre Monde commencent un peu à s’essouffler. Il faut dire que les revendications exprimés par les guildes et les teams de « fight » n’ont pas vraiment peser dans la balance des mises à jour. Autrement, l’univers du PvE, les donjons et le graphisme des cartes à explorer restent des créations merveilleuses. S’il y a un aspect très positif dans ce jeu, c’est l’équilibre intéressant trouvé par les modélisateurs économique au niveau de la boutique interne. Pour parler franchement, il n’y a aucune utilité réelle à achter des bonus dans Guild Wars à part pour obtenir un look unique. Forger des armues élevés ou des armes légendaires demande un peu de patience et beaucoup de lecture. Mais tous le monde doit passer par le farm et l’apprentissage de métier pour être correctement servit. Le système d’achat renversé qui s’appuit sur les gemmes (une monnaie interne qui permet d’acheter les articles du cash shop grâce à la monnaie vituelle du jeu) est aussi un énorme atout. Ce MMO possède cinq races et huit professions.


Wildstar est un MMORPG free to play développé par Carbine Studios et édité par la société NCsoft. Il s’agit d’un univers libre et futuriste dont les animations ont l’allure un peu grotesque des personnages de dessins animés en trois dimensions. Je comprend tout à fait que ces apparences puériles puissent, au premier abord, rebuter l’immense partie des joueurs adultes et matures qui s’amusent sur les métavers réalistes. Mais cette modélisation assez osée dissimule en fait un mécanisme de combat captivant et un système de jeu en équipe franchement palpitant. Composé de six classes: guerriers, arcanero, esper, ingénieur, rôdeur et toubib; Wildstar donne la possibilité à sa communauté de choisir entre deux races avec une histoire opposée. Les Exilés, qui sont représentés par des humaines et les Dominions qui sont représenté par les cassiens. Chaque personnage peur se spécialiser dans une vocation particulière. Ainsi, nous pouvons devenir des explorateurs et améliorer nos connaissances en cartographie; opter pour le soldat et parfaire notre maîtrise de l’assassinat; devenir colon et nous faire expert en développement: ou bien nous transformer en savant et améliorer nos ressources analytiques. La phase PvP est attrayante et trouve clairement ses racines dans WoW.


Skyforge est un MMORPG entièrement gratuit, créé par une entité Russe nommée Allods Team. D’inspiration futuriste, les images de son univers sont mélangés au symbolisme héroïque de l’époque médiévale-fantastique. Cet opus intriguant a surpris de nombreux habitués du genre qui ne s’attendait certainement pas à un tel niveau d’achèvement dans la conception globale. D’abord perçu comme un pur JcE fantaisiste, il s’avère en fin de compte que le jeu favorise énormément le JcJ à haut niveau. Bien que le monde de Skyforge soit ouvert, il faut plutôt regarder sa force dans la solidité de son histoire. Les joueurs qui aiment le role play sont ici bien servis. Les histoires du jeu sont fascinantes et colles parfaitement aux graphismes travaillés qui nous entoure tout au long des différents paliers de progression. Personellement, je regarde plus ses maps comme des espaces d’aventures connectés à la première personne qu’autre chose. L’interaction avec l’environnement se limite exclusivement aux quêtes et aux mobs. Le MMO compte neufs mondes différents pour sept classes dont le paladin, le cryomancien, le lumancien, le berserker, l’artilleur, le kinétic et la sorcière. Le système des statistiques et des aptitudes est tout sauf intuitif mais une fois pris en main, on s’aperçoit qu’il renoue avec les schémas de base.


Archeage est un MMORPG free to play développé par la célèbre équipe coréenne de XL Games. Il s’agit d’un pur sandbox, typique des opus fantaisistes qui reprennent tous les archétypes du MMO asiatique. Autrement dit, l’intelligence humaine peut largement influer sur l’évolution architecturale et urbaine des cartes d’exploration. Nous sommes donc invités à bâtir des maisons, à construire des bateaux ou à récolter des plantes via l’aménagement de jardins ou de potagers. Archeage se veut un jeu de rôle compétitif explicitement orienté sur le PvP (1v1 à 5v5) et les combats de factions en territoire ouvert. A l’image de ses concurrents, le titre développe une histoire scénarisée complètement flexible afin de laisser les groupes de joueurs accomplir leur quêtes comme il l’entendent et quand bon leur semble. Les quatre races du jeu sont les nuiens, les elfes, les firrans et les haranis. Ceux-ci peuvent se répartir en 10 classes appelés des « arts ». Au final, il est possible de maîtriser un maximum de 120 classes. On peut aussi combiner les skills de chaque branche de spécialisation. Autant vous dire tous de suite qu’en théorie, il est très facile de concevoir un personnage aux pouvoirs uniques et de cafter vos « gears » en fonction de votre vision du champ de bataille. De mon point de vue, le rôle de healer est très convaincant.


Star Wars : The Old Republic est un MMORPG futuriste dont le développement a été pris en charge par le studio BioWare. Le jeu est édité par un duo d’éditeurs composé d’Electronic Arts et de LucasArts. Ce titre est une réplique virtuelle réussie de l’univers galactique inventé par le fameux réalisateur Georges Lucas. L’intégralité des protagonistes mentionnés dans ses films sont reproduit à la perfection sur Swtor et dans les moindres détails. Des effets sonores aux costumes, absolument tous les éléments fabriqués par l’engine artificielle renvoient à un moment de la guerre des étoiles ou s’en inspire. Les classes n’ont pas de rôle attitrer, les joueurs sont libres de faire évoluer leur personnage dans la direction qu’il souhaite, sans pour autant rester bloquer dans une sphères qui les prives d’un champ entier du gameplay général. Les tank peuvent donc se convertir en casters, les healers peuvent concilier les soins avec les dégâts et vise versa. Star Wars : The Old Republic compte dix espèces qui s’affronte via deux factions. Chacun des conglomérat possède quatre classes qui vont des Chevalier Jedi aux Contrebandier en passant par les Inquisiteurs Sith.


Blade & Soul est un MMORPG free to play développé par la team Bloodlust et édité conjoitement par Tencent et NCsoft. Ce petit chef d’oeuvre nous plonge dans une époque d’art martiaux chinois inspirés des techniques du Qinggong. L’emplacement de la caméra rend les duels intensifs et profondément immersifs. Les séries d’attaques sont difficile à manier et requierts une certaine expérience. C’est sans la raison qui explique pourquoi autant de bon joueurs apprécient Blade & Soul, dans ce monde, les travailleurs les plus acharnés sont toujours les mieux récompensés. Comme dans GW2, les combat possèdent une phase au sol durant laquelle les guerriers peuvent être soignés ou achevés. Le jeu offre 4 races: les Jin, les Gon, les Kun et les Lyn. Chacune de ces familles peuvent devenir des maître du sabre, des destructeurs, des gardiens de la nature, des maîtres des éléments, des maîtres du kung-fu, des assassins, des lames dansantes ou bien des conjureurs. Une fois que vous aurez atteint un rang digne de respect, vous pourrez ensuite défendre les couleurs de votre faction et gagner une reconnaissance auprès de l’ordre céruléen ou de la légion écarlate. Je suis souvent épater par la façon dont cours les personnages, leurs mouvements rappellent la furtivité des ninja et l’agilité des samouraï.


Elder Scrolls Online est un MMORPG médiéval-fantastique dont le développement est géré par ZeniMax Online Studios pour le compte de l’éditeur Bethesda Softworks. Il s’agit de la suite lointaine de Skyrim. L’histoire prend place sur le continent de Tamriel où se déroule la grande Guerre des Alliances. Les néophytes sont donc conviés à prendre parti entre les groupes suivants: l’Alliance de Daguefilante qui rassemble les combattants  rustiques et les bon vivants, nommons les Brétons, les Rougegardes et les Orques. Vient ensuite le Pacte de Cœurébène qui rassemble les races sombres et magiques que sont les Elfes Noirs, les Nordiques et les Argoniens. Et enfin, le jeu nous présente le Domaine Aldmeri où sont rassemblés les races nobles et pures dont font partie les  Hauts-Elfes, les Khajiits et les Elfes des Bois. Les classes du jeu sont limité au nombre de quatre. Ce chiffre restreint est compensé par la richesse du système d’artisanat et la pluralité des contenus pour vétérans et champions. Les graphistes ont consacrés un effort appréciable sur le réalisme des barricades et des Château fort. Il est tentant de se prendre pur un véritable chevalier lorsqu’on joue à Elder Scrolls Online. L’histoire de cet opus est enthousiasmante et l’enchaînement des événements fictifs sont sincèrement entraînants.


Lotro est un MMORPG épique développé par Codemasters et exploité par Turbine. Il s’agit du jeu vidéo le plus ancien de notre liste. Son univers est tiré des images scripturaires de la trilogie du Seigneur des anneaux. C’est un joyaux qui est assimilé à l’ode posthume la plus spectaculaire que Warner Bros ait jamais offert à John Ronald Reuel Tolkien. Les amateurs de fan fictions se régalent tous les jours sur Lotro. En plus d’être gratuit, ce titre a réuni autour de lui une communauté chaleureuse qui n’hésite pas à prendre sous son aile les nouveaux arrivants pour les guider dans leur premiers pas. Notez que le niveau de difficulté du jeu est similaire à celui rencontré sur World of Warcraft. Préparez vous à passer des nuits blanches d’entrainement avant d’approcher l’arène. L’intérêt de ce MMO est sublimé par les raids, les instances et l’excellent système de confréries. Avec ses cinq extensions, Lotro reste un acteur vivace sur la scène. Ses administrateur sont devenus des maestros de la fidélisation. Je me retient de lister les races ou les classes puisque nous avons tous entendu parler au moins une fois des livres ou des films dans notre vie de gamer.


Neverwinter est un MMORPG gratuit développé par Cryptic Studios et publié par Perfect World Entertainment. Il s’agit d’un univers virtuel de type « donjons et dragons ». Apprécié pour son charme et son ambiance, le jeu manque un peu de style (par rapport à son caractère récent) lors des phases de combats. C’est vrai que le punch et les animations d’impact réveillent mais pour un jeux orienté GvG, la qualité graphique est assez pauvre comparé à un Guild Wars 2. Etant donné qu’une grande partie de la communauté de Neverwinter vient d’EverQuest, je suppose que l’immersion est suffisante pour ce profil de joueurs. En revanche, les boss d’instance et les escarmouches demandent une coordination intéressante entre les membres d’une même équipe. Neverwinter propose huits classes divisés en treize races. Il est possible d’acheter des montures et d’apprivoiser des compagnons. L’artisanat donne accès à des métiers qui vont de l’alchimie à l’orfèvrerie. Le monde est répartit selon cinq grandes régions allant de l’nclave du Protecteur à Gauntlgrym, en passant par Féérune et Padhiver. Vu que sa ne coûte de l’essayer, je vous le conseil sans hésiter.

Cette liste des meilleurs MMORPG trouve son essence dans l’analyse des différents systèmes de jeux disponibles dans un univers virtuel. En basculant de l’aspect compétitif du PvP à la pertinence du PvE, c’est l’ensemble des utilisations finales (« late game » ou persistance des Guerres de Royaumes) qui sont prises en considérations pour établir notre classement. Bien-sur, nous n’avons pas pu citer l’ensemble des MMO qui se portent plutôt bien depuis le recul de WoW mais ce top vous devrait donner une bonne indication sur les nouvelles tendances à l’oeuvre dans ce domaine bien particulier.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *